Europe

… ou tu es Croate?

 

Bon suite aux nombreuses plaintes d’un membre de la Fédération Française du Bâtiment que je ne nommerai pas, il est grand temps pour moi de vous conter notre périple croate. Vous voudrez bien m’excuser si le récit n’est pas exhaustif, mais ce « trip » remonte déjà à quelques années (ça ne nous rajeunit pas comme diraient certains).

ZAGREB

Après quelques heures de route à travers la France, l’Allemagne (merci l’autoroute à vitesse illimitée), l’Autriche et la Slovénie, nous arrivons enfin à Zagreb, capitale de ce beau pays. Même si ce n’est pas notre dada, la vieille ville est vraiment splendide.  La ville haute, Gornji Grad, regorge de petites rues et de cours remplies de charme. Le musée d’art naïf, bien que tout petit, est un bijou.

Zagreb

Zagreb

Zagreb

REGION D’ISTRIE

Nous entamons par la région de l’Istrie, sorte de triangle juste sous la Slovénie. Certaines villes valent le détour, notamment Porec, Rovinj et Bale.

L’Istrie rappelle à certains l’Italie, toute proche ; d’autres voient dans ses criques rocailleuses et ses eaux turquoise un charme unique. L’influence vénitienne, de beaux palais baroques, des petites ruelles… c’est tout le charme de cette région. De magnifiques vestiges romains s’éparpillent ici et là, notamment à Pula avec son amphithéâtre. L’Istrie est également une région de gastronomie. Une campagne de verdure avec des vignobles et le long de la côte une multitude de charmants petits ports. Une terre de truffes, de vins et de chansons.

Region de l’Istrie

Région de l’Istrie

Rovinj

Rovinj

Pula et son amphithéâtre

LAC PLITVICE

Ce grand Parc National, inscrit au Patrimoine Mondial de l’Unesco est composé de 16 lacs reliés entre eux par des chutes d’eau créées par la sédimentation de travertin, un type de calcaire particulier. Chaque lac se déverse dans le lac suivant, ce qui représente un total de 92 cascades sur un dénivelé de 133m.

Un « must » de ce voyage. Nous avons effectué le plus grand tour possible (parcours K) et ne l’avons pas regretté. Nous nous lassons pas de contempler cette eau limpide d’un bleu turquoise éclatant et de la végétation qui l’entoure.

Lac Plitvice

Lac Plitvice

Lac Plitvice

Lac Plitvice

Lac Plitvice

Lac Plitvice

Lac Plitvice

Lac Plitvice

Lac Plitvice

Lac Plitvice

Lac Plitvice

ILE DE RAB

Ce jour là, nous avons une idée lumineuse. Prendre le bateau et visiter l’île de Rab à vélo.

Le plan est presque parfait, sauf qu’il n’y a pas de loueurs de vélo au débarcadère. Nous sommes donc obligés de marcher 4 bornes pour rejoindre le 1° bled, Barbat. Il fait déjà une chaleur de plomb. De là, nous rayonnons à vélo et nous nous posons finalement sur la presqu’île de Kampor. Ça vaut le coup car nous sommes seuls au monde sur une plage isolée.

Les surprises de cette île se révèlent essentiellement côté ouest, ses côtes sont peu bétonnées, et puis Rab, adorable petite cité médiévale quasi intacte.

Au retour rebelote, avec tentative de stop mais qui s’est avérée infructueuse.

Ile Rab

Ile Rab

Ile Rab

Ile Rab

Ile Rab

Ile Rab

Ile Rab

NIN-ZADAR-SIBENIK

Nin est une petite ville, située sur une minuscule île (environ 500m) relié à la terre par deux ponts. La ville est à seulement à 15 km de la célèbre destination touristique – Zadar. C’est la plus ancienne ville royale croate, marquée par son passé mouvementé  comme en  témoignent les nombreux monuments historiques et culturels.  La petite église blanche sur fond bleu est splendide.

Zadar est une ville au passé  exceptionnel et au  patrimoine culturel remarquable. La ville est l’une des destinations les plus populaires de Croatie, nommé comme le « centre de divertissement sur l’Adriatique » par le Times de Londres. Les pavés blancs, polis par les promeneurs, dégagent une ambiance presque irréelle. Nous flânons  dans ses petites ruelles nous laissant porter par le vent, prenant des photos,  sirotant un petit verre en terrasse. Les vacances quoi! Les pizzas sont omniprésentes à Zadar. Il y en a des plus ou moins grandes, plus ou moins fines mais dans l’ensemble plutôt bonnes.

Nin

Zadar

MOSTAR

Caractères cyrilliques en cyrillique (ça c’était juste pour se la péter). Petite escapade en Bosnie donc. La ville est réputée pour son Stari Most, autrement dit le vieux pont enjambant la Neretva et détruit durant je ne sais quelle guerre (y’en a eu quelques unes dans le coin). Mostar est une ville complexe et multiculturelle qui charme aujourd’hui le visiteur mais qui a beaucoup souffert. D’ailleurs, il suffit de faire quelques pas en dehors de ce quartier pour trouver des impacts de balles et autres bâtiments en ruines.

Mostar

Mostar

DUBROVNIK

La « perle de l’Adriatique » et franchement le surnom n’est pas usurpé. Malheureusement on est pas les seuls à apprécier cette cité. Le mieux est de visiter les ruelles lumineuses faites de marbre clair à l’aube, poser son regard sur les jolis monuments, se taper les escaliers qui montent fort et qui offrent une vue imprenable sur les toits rouges des vieilles maisons, puis d’enchaîner avec le tour des remparts avant que les cohortes de touristes n’arrivent. La vue est à plusieurs reprises impressionnante. Tu y vois la mer, d’un superbe bleu, la jolie petite île Lokrum un peu plus loin, des bateaux et les toits en tuiles rouges de toutes ces vieilles maison. Le tableau est superbe.

Drubovnik

Drubovnik

Drubovnik

Drubovnik

Drubovnik

Drubovnik

Drubovnik

MONTENEGRO : KOTOR

Quitte à être dans le coin, autant tirer encore quelques kilomètres vers le sud jusqu’au Monténégro. A ma grande surprise, j’étais loin de m’imaginer que les paysages soient si sauvages et somptueux. Après plusieurs kilomètres sur une petite route sinueuse coincée entre le littoral et les sommets, nous arrivons sur un fjord entouré de montagnes. Si vous avez le temps, restez une nuit ici pour contempler ce décor dont les nuances varient avec la luminosité.

Nous partons ensuite visiter la ville placée toute au fond de la baie, qui comme Dubrovnik, est dotée de remparts. Le patrimoine est splendide. Des petites rues pavées agrémentées d’églises, de couvents et de palais. Un vrai trésor. Dommage, nous n’avons pas prévu de dormir ici.

Kotor

Kotor

Kotor

Kotor

Kotor

Kotor

Kotor

Montenegro8

Lac de Skadar

ILE DE MILJET

Après être remonté vers le nord et avoir passé une nuit dans la voiture près de Ston, il est temps d’embarquer pour l’île de Miljet (mais avec la voiture cette fois-ci).  C’est une toute petite ile tranquille puisqu’elle ne compte pas beaucoup d’habitants, ni beaucoup de commodités. On vient ici pour se détendre, jouer les robinsons et se balader en vélo dans le grand parc national. Ce que nous faisons d’ailleurs, nous louons des vélos alternant promenade au milieu de la végétation méditerranéenne, puis baignade dans les eaux limpides. Un régal.

Elle possède en son centre un lac avec un ilot où se trouve un monastère de toute beauté. Un coup de coeur.

l’île de Miljet

l’île de Miljet

l’île de Miljet

l’île de Miljet

l’île de Miljet

l’île de Miljet

l’île de Miljet

l’île de Miljet

l’île de Miljet

l’île de Miljet

l’île de Miljet

Crique de Ropa

A la votre

ILE DE KORKULA

Comme la plupart des îles sur l’adriatique, Korcula était premièrement colonisée par les grecques anciens, qui la nommaient ‘Korcyra Melina’ ou le Corfou Noir par conséquence de son air boisé et foncé. L’île a la richesse unique de l’art et la culture, avec la beauté naturelle, tels que les nombreuses petites plages et baies, les petites et inhabitées îles et les vues stupéfiantes. La ville principale sur l’île s’appelle Korcula, facile à retenir. La vieille ville Korcula est une ville médiévale fortifiée dalmate, avec ses tours rondes défensives et les petites groupes des maisons avec les toits rouges. Nous passons notre première journée à Pupnaska Luka, qui est une crique de galet sur une eau turquoise incroyablement chaude!!!! Puis nous irons à Vela Luka le lendemain, qui est une crique plus sauvage au niveau de la pointe de Privela. Nous avons l’impression d’être au bout du monde, seuls tels des robinsons. Nous prenons le ferry jusqu’à Ubli à 21h et dormons dans la voiture. Enfin lorsque nous ne sommes pas réveillés par les chèvres 🙂 .

Korcula

Korcula

Korcula

Korcula

Korcula

Korcula

Korcula

Korcula

Korcula

Korcula

ILE DE LASTOVO

Nous passons deux jours à nous prélasser au soleil tanto à la crique « Srivena Luka », tanto à celle qui se trouve en bas du camp Skrivena Luka (une des plus belles pour ma part).

C’est déjà la fin des vacances et nous devons rebrousser chemin en traversant de nouveau les mêmes pays jusqu’à Paris.

Categories: Europe

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You may use these HTML tags and attributes:

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>