Amérique du Sud

Clandestinos 2 : Bolivia

ISLA DEL SOL

Nous voici de l’autre côté de la frontière. Si la langue ne change pas, il y a bien une grosse différence aux niveaux culturel et démographique.

Notre première étape est la Isla del Sol sur le lac Titicaca, un véritable bijou. Nous réalisons le tour de l’île à pied avec Julie et Emilie, deux strasbourgeoises rencontrées sur le bateau. Ce n’est pas très grand, il est facile de s’orienter, mais par contre le soleil cogne fort.

Nous méritons grandement notre « petit » rouge chilien en rentrant à Yumani.

Isla del Sol

Isla Del Sol

Isla del Sol

Isla del Sol

Isla del Sol

Isla del Sol

Isla del Sol

Isla del Sol

LA PAZ ET TIWANAKU

La Paz! Nous y voilà. Cette ville est vraiment intrigante. L’arrivée par les quartiers populaires, situés sur les hauteurs de la ville, offre un panorama impressionnant sur les beaux quartiers en contre-bas. Si cette exception existe, elle s’explique simplement par le fait que l’élite bolivienne ait privilégié le climat plus clément quelques centaines de mètres plus bas.

Nous apprécions l’ambiance festive et animé de cette capitale.

Nous partons en excursion d’une journée sur le site de Tiwanaku. Ce temple de la civilisation ayant précédée les Incas a grandement inspiré Hergé pour illustrer Tintin et le Temple du Soleil.

Tiwanaku

Tiwanaku

Tiwanaku

TREK DEL CHORO

Les choses sérieuses commencent ici. Fini les excursions pour 3° « âge » (je plaisante, bisous à mes mamies), on attaque la rando.

Un trek très particulier puisqu’il s’agit de se faire déposer en taxi à presque 5000m d’altitude et de ne faire que descendre pendant 3 ou 4 jours. Facile sur le papier me direz-vous. Sauf que puisque le Guide du Routard donne 3/4 jours, Julie se fait un point d’honneur de le plier en 2. Autant vous dire que les 2 étapes sont longues, très longues et que les derniers kilomètres se font sans beaucoup discuter, si vous voyez ce que je veux dire.

A part ça, question panorama, c’est sublime et extrêmement varié. On passe de la haute montagne enneigée, à des plateaux verdoyants en quelques kilomètres. Le retour sur La Paz est un peu compliqué car il n’y a pas de bus à Chairo. Et donc il va falloir vous montrer patient et habile en négociation pour que quelqu’un vous dépose en voiture à Yolosa, d’où vous pourrez rejoindre aisément La Paz.

Trek del Choro

Trek del Choro

Trek del Choro

Trek del Choro

trek del Choro

Trek del Choro

Trek del Choro

Trek del Choro

Trek del Choro

Trek del Choro

Trek del Choro

Trek del Choro

SUCRE

Sucre, nous avons adoré cette ville. Malheureusement nous n’y avons passé que 2 jours.

Si l’authenticité des boliviens se perd quelque peu dans cette ville étudiante, l’architecture baroque des bâtiments donne une ambiance particulièrement agréable.

Nous en profitons pour émerveiller nos papilles avec des salades de fruits venues d’ailleurs, ainsi qu’une côte de bœuf argentine grillée au barbecue! Là c’est le bon gringo français qui se régale. Le tout arrosé d’un excellent Malbec chilien, et le tour est joué!

Sucre

Sucre

POTOSI

La ville en elle-même n’est pas spécialement engageante et il y fait horriblement froid lors de notre arrivée à l’aube. Mais nous faisons ce détour dans le but de visiter les mines. Si certains guides ne recommandent pas cette visite, nous sommes curieux de voir dans quelles conditions travaillent ces mineurs.

Et le moins que l’on puisse dire, c’est que ça vous prend les tripes. Déjà l’atmosphère : une odeur particulière règne dans l’air et les températures passent du très froid au très chaud en quelques mètres. Ensuite les conditions de travail : ce sont parfois des gamins que l’on croise avec leurs bâtons de dynamite ou leur chariots pesant des tonnes.

Nous sommes heureux de retrouver la surface après une heure passée dans ce labyrinthe. La partie de cartes jouée et arrosée avec des mineurs en pause dans leur mobil-home restera un grand moment.

Potosi

Potosi

Potosi

Potosi

Potosi

TUPIZA

Pas grand chose à voir dans le coin, à part le petit marché. La ville est entourée de montagnes rouges et propose des balades à pied ou à cheval dans le paysage lunaire, de formation rocheuses fantastiques ocre, sable, rouges, vertes…mais c’est surtout un des points de départ pour visiter le salar d’Uyuni. Aussi, en attendant de trouver des compagnons de 4×4, nous en profitons pour visiter les canyons alentours. Et pour une fois, il fait chaud, je vais enfin sortir le short du sac!!!

Canon del Duende

Canon del Duende

Puerta del Diablo

Puerta del Diablo

Canon

EN ROUTE VERS LE SALAR D’UYUNI

Nous partons finalement en compagnie de …, 2 suisses pour une durée de 5 jours. En effet, nous avons prévu l’ascension d’un volcan culminant à plus de 6000m d’altitude, en plus du tour classique de 4 jours comprenant une journée sur le salar.

Nous traversons le salar de Chiguana avant de rejoindre le village « fantasma », les valles de la luna (lacs asséchés), et des lagunes dont la couleur change en fonction du soleil où l’on peut apercevoir des flamants roses. Vient ensuite le Desierto Siloli, des plateaux rouges, marron à perte de vue. Puis nous passons par les lagunas Colorada (Une lagune entourée de volcans, rouge comme le sang), Laguna Verde, les geysers sol de Manana ( la température peut approcher les 200 degrés),le désert de Salvador Dali (2légantes coupes de pierres taillées par le vent, la symphonie de couleurs chaudes).

Bref, j’arrête d’écrire, les images se passent de commentaire.

Lama desert bolivien

Lama désert Bolivien

Village Fantasma

Autruche désert Bolivien

Lapin Désert Bolivien

Vallée de la Luna

Vallée de la Luna

Vallée de la luna

 

Et voici le Licancabur!

Malheureusement Julie est souffrante et ne participera pas à l’ascension. La montée est compliquée mais le pire est le manque d’oxygène. Le guide saute de rocher en rocher et nous met le moral dans les chaussettes tellement il est facile. Mais après plusieurs heures d’effort, la récompense est au sommet. Une vue magistrale à 360° sur la Bolivie et le désert d’Atacama au Chili. Il y a également un lac de cratère.

Licancabur

Licancabur

Vue du Licancabur

Cratère du Licancabur

les geysers sol de Manana

lagunas Colorada

lagunas Colorada

le désert de Salvador Dali

Desierto Siloli

Desierto Siloli

Desierto Siloli

Desierto Siloli

Desierto Siloli

Nous y voilà au fameux salar! L’hôtel dans lequel nous passons la nuit est exclusivement construit avec des blocs de sel.

Les paysages sont lunaires et la séance photo est un grand délire collectif. Y’a qu’à voir.

Hotel de sel

Salar d’Uyuni

Salar d’Uyuni

Salar d’Uyuni

Salar d’Uyuni

Salar d’Uyuni

Du blanc, du blanc, à perte de vue. Au loin, des montagnes ocres. Un paysage hallucinant, indescriptible. Nous avons l’impression d’être à la neige sauf que le sel craque sous nos pas et nous apercevons non pas des sapins, mais des cactus.

Ces 6 derniers jours seront gravés dans ma mémoire à jamais et feront partis du top 5 des paysages de tous nos futurs voyages, j’en suis sûre.

Il est temps de retourner au Pérou affronter la partie plus au nord.

Categories: Amérique du Sud

2 thoughts on “Clandestinos 2 : Bolivia

  • ABEL AUDRIS

    Les paysages font rêver mais le mieux c’est d’aller les voir c’est sûr…Je présume que vous avez réalisé votre grande chance. Merci à vous je me suis régalée. Et très sincèrement bravo pour vos photos et pour vos bonnes idées. Cela compte aussi. Je sens que je vais passer d’autres bons moments grâce à vous.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You may use these HTML tags and attributes:

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>